L’histoire du gainier…

J’ai commencé à être gainier quand j’avais mon atelier à Paris. Au début il y a eu des réalisations de dessus de bureau ou des abattants de secrétaires, pour des particuliers. Dans la cour de l’immeuble de mon atelier, mon voisin, un ébéniste m’a également confié ses travaux de gainerie, sur des meubles traditionnels ou anciens. La deuxième étape pour moi dans le travail de la gainerie fut la plongée dans le « marché aux puces » de Saint-Ouen. A cette époque, j’étais salarié au poste de doreur et j’habitais juste à côté. J’ai passé de nombreuses heures et journées à flâner dans ces ruelles, ces allées, à admirer les boutiques et les œuvres en tout genre. Les puces sont une vitrine, une galerie incroyable ou tous les styles sont représentés, du plus ancien au plus moderne, du plus modeste au plus luxueux. Naturellement mes yeux se sont portés sur les finitions en cuir et les gaineries. J’ai beaucoup appris dans ce musée où on a le droit de toucher si on demande gentiment. Des contacts se sont ensuite noués et, libre alors de mon engagement salarial, j’ai pu honorer des commandes.

Parallèlement, je lançais un projet nouveau. Telle était ma réflexion : un relieur fait des reliures pour entretenir, sauvegarder une mémoire, et il donne un caractère esthétique, voir artistique à sa démarche; depuis une vingtaine d’année force est de constater que le support de mémoire a radicalement changé et est passé de l’écrit sur papier à l’écrit sur informatique et support numérique; en toute logique, je n’avais plus qu’à relier des disques durs. J’ai donc enregistré ma deuxième entreprise pour créer et commercialiser des disques durs et autres accessoires, personnalisés dans des versions haut de gamme, et gainés de beaux cuirs. Amoureux de la précision, de l’ajustage, et des matières nobles, j’ai travaillé ensuite à la réalisation de bijoux en nacre à partir de coquillages bruts, puis dans le secteur passionnant de l’aéronautique. J’ai relancé dernièrement mon activité de gainerie au contact de créateurs dans le domaine de l’ébénisterie, de l’agencement, de l’architecture d’intérieur. Aujourd’hui, avec toutes ces expériences, ma gainerie est orientée vers le mobilier contemporain, la décoration de luxe, en privilégiant la qualité des cuirs que j’achète d’ailleurs directement aux tanneries. Je propose tous les services de gainerie sur meubles mais aussi les décorations murales sous forme de panneaux gainés. Tous les projets sont possibles.